Bonjour,

A chaque saison, ses plaisirs et ses tâches. Le printemps est de retour, la nature se réveille après un hiver rigoureux. Il est temps de préparer le jardin :

Taillez votre forsythia dès que les fleurs sont fanées d’au moins un tiers de la hauteur des tiges ayant fleuri. Les tiges se dirigeant vers le centre doivent être coupées le plus près possible du sol. Il est nécessaire pour un bon développement d’aérer l’arbuste.

C’est le moment de ressortir vos fuchsias et les remettre en végétation en les arrosant. Installez vos fuchsias de préférence à la mi-ombre car ils redoutent le plein soleil.

Semez vos lavatères en pleine terre, quelles que soient l’exposition ou la nature du sol, elles ne sont pas exigeantes. Evitez néanmoins un endroit trop venté pour ne pas briser les tiges.

Fertilisez vos pivoines. L’apport d’un fertilisant au début de printemps est important car la pivoine, assez gourmande, épuise rapidement le sol. Coupez aussi le bois mort et les parties qui ont souffert du froid.

Scarifiez vos pelouses pour retirer la mousse et regarnissez. Pour favoriser la germination, recouvrez les semences d’environ 5 à 8 mm de terreau ou terre végétale.

Diviser votre thym vous permet d’obtenir rapidement un petit buisson. Plantez le dans un endroit très ensoleillé. Bien que le thym pousse un peu partout, maintenez la terre légèrement humide durant la période de reprise.

C’est aussi le moment de planter les arbustes que vous souhaitez, à condition qu’ils soient proposés en pot ou conteneur. En général vérifiez bien l’exposition la plus appropriée à la variété. Ouvrez un trou d’au minimum trois fois le volume du conteneur. Trempez la motte. Si les racines sont très importantes, n’hésitez pas à inciser avec un couteau pour favoriser de nouveaux départs.

Après avoir planté et rebouché, tassez avec votre pied. Formez une cuvette et arrosez abondamment, même si la terre est humide. L’arrosage à la plantation permet de « plomber », c’est-à-dire permet à la terre de bien pénétrer dans les éventuels trous d’air néfastes au développement.
Vous pouvez aussi commencer à traiter en préventif vos rosiers avec du purin d’orties. Lorsque vous les arrosez, évitez de mouiller le feuillage lorsqu’il fait chaud ; vous favoriseriez les attaques de maladies.

Mais n’oubliez pas qu’une plante bien nourrie sera beaucoup plus résistante aux attaques extérieures.

Vive le printemps

Stéphane
Tel : 01.30.55.15.45
Mail : contact@jardinsecret.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *